Connexion

  • Home

QUE MON COEUR LACHE CHAPITRE 01

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 
http://lovelybibi.fr/images/FICS/LOV2_CHAP1.jpg
L'androgyne se tenait là devant la grille de son lycée. Le cœur au bord de gouffre. On était en plein hiver. Malgré son écharpe, son gros pull roulé et sa doudoune. Il était congelé. De l'intérieur.
Un vent glacial frappait son visage, balayait ses cheveux. Il tremblotait de froid. Mais aussi de peur.
Le bâtiment était tellement gris, encore plus triste qu'avant. Avant cet accident.
Il ne portait que du noir. A vrai dire il ne portait plus que ça depuis que Tom était allongé sur ce lit.
Des images affreuses hantaient ses nuits. Ses pensées et ses journées.

Il ne pouvait pas se sortir de la tête cet horrible accident qui lui tordait l'estomac.
Ce chauffard roulait bien trop vite. Ce connard qui lui avait tout pris.
Même s'il pleuvait. Même s'il faisait noir.
Bill pensait que c'était un peu de sa faute. Que Tom était sur ce lit à cause de lui.
Et il n'était pas foutu de l'aider. De vivre sans lui.
Depuis l'accident sa vie n'avait ni saveur, ni couleur.

Bill n'avait que très peu d'amis. Juste deux. Lily et Andréas.

Au lycée ils n'étaient pas populaires. Bien au contraire.
Au lycée sans son frère ça allait être l'enfer.
Il le savait. Il avait tout fait pour reculer ce jour.
Mais voilà.
A être trop absent même pour cette raison, il risquait le renvoi. Et ses parents ne voulaient pas le voir dériver, le voir s'enfermer sans rien faire.

Ils pensaient qu'au lycée il irait mieux? Que ça lui permettrait de respirer? De se changer les idées?
Ils espéraient qu'il oublie?

Non. Rien de tout ça. Ils voulaient juste que la vie reprenne un peu de ce quotidien d'avant. Un peu de normalité. Une putain d'illusion qui lui faisait plus mal qu'autre chose.

Et la bande à Jakob trop bruyante pour être ignorée à quelques mètres de l'androgyne qui se mit dos à eux espérant qu'ils ne l'aient pas remarqué.
Espérant qu'ils le laisseraient tranquille.

PDV Bill
" Quelle journée de merde! Quel temps de merde! Quelle vie de merde! S'ils me voient je suis foutu. Sans Tom ils vont me démolir."

Oui Tom le défendait et faisait peur à toute cette racaille.
Tom n'avait peur de rien. Quand il s'agissait de son petit frère.
Tom n'avait pas eu peur de cette voiture.


Mais des voix familières le sortirent un peu de ses pensées noires et le rassurèrent. Des voix qui se rapprochèrent; les voix de ses amis.

Lily avait un petit look trop sympa avec cette longue jupe noire et rose pleine d'épingles et de froufrous, et de doublures ... . Et des chaussures Glam rock à tomber. Bill fut cloué sur place, cloué d'admiration devant cette nouvelle paire.

Lily:" T'as vu ça? Je les ai achetées ce week end!"
Il esquissa un très léger sourire:" Elles sont trop belles!"


Quelques mots l'air de rien. C'était déjà beaucoup.
Et elle le serra très fort. Devinait sa souffrance. Devinait qu'il n'en pouvait plus.

Lily:" Bill... t'es pas seul. Nous on est là."

Andréas se joignit à eux pour faire le plus gros calin de l'univers à ce petit être qui était complètement perdu dans ce monde trop dur. Sans celui qu'il aimait par dessus tout.

Andréas:" Tu nous a manqué tu sais."
Bill écrasa une larme sur sa joue:" Merci. Vous aussi."



Et une sonnerie stridente résonna contre ces murs où la peinture s'écaillait surla quasi totalité de la surface du bâtiment trop moche, sale et austère.
Ce bâtiment qui ressemblait à une prison.
Les lycéens rejoignirent sans hâte, ni conviction leur salle respective.

Le lundi matin commençait par deux heures de Maths.

Il quitta à regret ses deux amis. Ils n'étaient pas dans la même classe.
Tom si.
Et Jakob aussi.
Abandonné à nouveau. Seul encore une fois. Il ne tiendrait jamais une journée entière dans cet enfer.

Bill s'installa tout au fond de la classe, à sa place habituelle. Sur sa droite: un siège vide. Il aimait se mettre près de la fenêtre pour s'évader pendant les cours trop ennuyeux.
Ennuyeux?
Avec Tom jamais il n'avait eu besoin de se perdre dans le paysage. Avec Tom il ne s'ennuyait jamais.
Il sortit sa trousse et une feuille blanche pou affronter le premier cours de la matinée.
Il voudrait justeêtre ailleurs, fermer les yeux et oublier qu'il était là sans lui.
Dormir comme lui.

Jakob en lançant un clin d'œil à ses potes se mit tout juste à côté de Bill, à cette place qui appartenait à Tom. Jakob qui afficha un sourire plus que mauvais, un sourire qui déformait son visage.
***********************************************************

A Delphine:
Mais nan je te gronde pas :)))))))))))
Je voulais tenter une fic plus triste... t'es pas obligé d'aimer, hein je comprends :))))

Commentaires (0)

There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement