Connexion

SEARCH

MAIS LE PERE NOEL N'EXISTE PAS !

Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
 

Tom était un jeune étudiant en sciences et il était plutôt doué pour ça. Tom était également gay. Il l'avait su le jour où quand ses copains au collège bavait sur la poitrine généreuse de Jessica et que lui matait discrètement les abdos du prof de sport mais il n'avait rien dit par peur d'être rejeté.

Il avait attendu le lycée pour en parler à son groupe d'amis et il avait reçu le soutien de tout le monde, des G's, d'Andy, de Léa: tout le monde l'avait soutenu. Il avait pris confiance en lui et la même année il tombait amoureux de Marc.

Marc et ses beaux yeux verts. Marc et ses tablettes de chocolat. Marc et ses lèvres pulpeuses. Marc était un pur fantasme et par miracle le sportif s'était intéressé à son cas. Ils s'étaient vus régulièrement et les sentiments avaient grandis en lui mais le sujet n'était jamais venu sur le tapis car Tom avait peur de faire fuir le beau garçon. Ils passaient du temps ensemble, surtout chez Marc et de temps en temps chez Tom, ses parents pensaient qu'il était un bon ami de leur fils. Et un maudit jour son père était rentré plus tôt et les avait surpris.

 

Depuis ce jour là, tout avait été de travers. Ses parents l'avaient rejetés et une fois le bac en poche, il avait du se démerder. Il avait bossé tout l'été en étant hébergé chez Georg alors que ses parents passaient des vacances en Floride. Il avait économisé assez d'argent pour se prendre un studio et avait gardé ce job pour survivre.

Et puis ses amis avaient suivis leurs propres chemins dans d'autres villes: les études supérieures les avait éloigné, et pas seulement physiquement. Bien sur au début ils s'étaient donné souvent des nouvelles et puis un peu moins…

Et ça effrayait Tom qui se sentait terriblement seul. Et encore plus alors que le réveillon de Noël était ce soir. Il soupira alors que des familles parcouraient les rues enjoués et que les enfants réclamaient après le Père Noël. Des beaux contes de fées pour faire rêver.

Mais au fond de lui Tom aimait croire aux lutins magiques, au traîneau volant, car rêver était tout ce qui lui restait.

Lui n'aurait aucun cadeau cette année, lui, serait seul ce maudit soir. La magie de Noël n'était pas pour lui. C'est le coeur lourd qu'il se décida à retourner dans son misérable petit studio mais il fut tiré de ses tristes pensées par le tintement d'une cloche dans la rue: un homme plein d'énergie positive et une grosse voix munie d'une barbe blanche et d'un bonnet rouge interpellait les passants, enfin certains passants, comme si il triait.

Tom sourit, un de plus, il y en avait à tout les coins de rues en cette période mais celui ci était vraiment réussi, et Tom aimait l'idée que quelqu'un pense à lui, après tout il avait été sage cette année, trop sage à son goût même.

 

"Oh! Oh Oh! Tom! " continua l'homme et Tom cessa d'avancer et observa l'homme déguisé mais il ne voyait pas d'où il pouvait le connaître.

 

Un groupe de gamins passa par là et l'un d'eux ricana méchamment, il s'approcha avec des yeux innocents mais se tournait régulièrement vers ses copains qui pouffaient. Le garçon devait avoir 10 ans et il se tint bien droit devant le père Noël.

 

"T'existes même pas! " lança l'enfant en voulant tirer sur la barbe blanche.

"Tristan! Tu as été un vilain garnement cette année et je crois que mes lutins oublieront ton adresse." le gronda l'homme de sa grosse voix.

"Comment tu connais son nom!" s'exclama un des copains juste derrière.

"Mais je connais le prénom de tout les enfants Sébastian."

"Mais tu es le vrai père Noël alors?" voulut savoir le troisième quand même sceptique, mais Tristan resta têtu et tira quand même sur la barbe mais doucement et il emporta la tête de l'homme vers le bas.

"Ohhhh... c'est une vraie!" s'exclama Tristan les yeux écarquillés.

"Mais ça peut pas être le vrai, comment tu veux qu'il distribue les cadeaux de tout les enfants de la terre en une nuit?" demanda Sebastian.

Tom resta planté là incrédule. Cet inconnu, connaissait son nom et celui des trois garnements et effectivement la question était pertinente et puis Tom avait surpris ses parents mettre les cadeaux auprès du sapin à l'âge de 8 ans et le mythe avait été brisé.

 

"Et bien j'ai de nombreux lutins pour m'aider." Expliqua l'homme non identifié.

"Menteur! Papa m'a dit que c'était lui."

L'homme sourit:" Mais ton papa est en quelque sorte un lutin aussi et puis le père Noël n'offre des cadeaux qu'aux enfants très sages."

 

Tom pouffa, car ces 3 enfants ne rentraient pas du tout dans cette catégorie; Tristan tapa du pied complètement boudeur et vexé qu'un inconnu lui raconte des salades, il était sur que ce vieux monsieur ne lui avait jamais rien offert et sûrement pas la dernière playstation!

 

"T'es qu'un vieux menteur qui pue!"

"Ouais et très fort même!" rajouta Sébastian.

 

Le vieil homme toucha le front du garçon et celui ci écarquilla les yeux à nouveau comme si il se souvenait de quelque chose d'incroyable, ses yeux s'ancrèrent dans ceux de l'homme et il sourit.

 

"Tu grandis et tu oublies." Soupira le Père Noël avec un petit air nostalgique dans les fond des yeux.

 

Tristan envoya un magnifique sourire au vieil homme et lui sauta dans les bras en le remerciant avant de s'enfuir avec ses copains plus loin, et leur raconta le Noël de ses 5 ans, ses parents s'étaient disputés et son père était parti avec des valises et il avait voulu si fort les avoir tout les deux et beaucoup de neige aussi et le père Noël lui avait donné sa famille et la neige, il avait pu faire des batailles de boule de neige et des bonshommes de neige le meilleur de Noël de sa jeune vie. Et ce soir là ses parents s'étaient réconciliés.

 

Tom quant à lui continuait de fixer l'homme avec un air dubitatif, il n'avait pas 10 ans et le convaincre demanderait plus qu'un petit tour de passe passe quoique mystérieux.

 

"Alors mon garçon, tu es sur ma liste cette année tu sais, que souhaites-tu pour Noël?"

Tom haussa les épaules, après tout, qu'avait-il à perdre:" Je voudrais quelqu'un qui soit avec moi pour toujours, quelqu'un qui m'aime et qui me rende la vie plus belle." Avoua Tom et son coeur se serra, c'était si dur d'être abandonné de tous.

"Oh oh oh! Joyeux Noël Tom." S'écria le père Noël qui lui sourit avec un regard chaleureux avant de siffler.

 

Ce regard là, il avait l'impression de l'avoir déjà croisé mais il ignorait où.

Un traîneau avec des rennes vint à lui, l'homme grimpa dessus, lui fit un grand signe de la main et s'en alla, Tom le suivit des yeux et une fois plus éloigné, il cru le voir s'envoler dans les airs avec une traînée d'étoiles scintillantes. Il secoua sa tête.

 

"N'importe quoi Tom!" marmonna-t-il pour se gronder et remettre ses pieds sur terre.

 

 

Même si Tom n'avait pas l'esprit festif de Noël et qu'il était seul en rentrant dans son studio, il avait quand même décidé de se faire plaisir. Il s'était acheté du foie gras, une bonne viande à rôtir et s'était préparé une purée de marron, étant seul il avait préféré se mettre à cuisiner, ce qui était moins coûteux que tout les plats préparés, en plus c'était plus sain. Il s'était également acheté une petite bûche glacée pour le dessert et une bouteille de champagne pour accompagner le tout.

Il avait téléchargé quelques bons films destinés aux enfants, ça lui donnait un peu de baume au coeur malgré tout.

En arrivant, il se doucha et se mit à l'aise, il se dressa une table et alluma l'unique guirlande qu'il possédait et il avait aussi acheté un mini sapin, il n'avait pas moyens d'en acheter un plus gros mais il aimait l'odeur de l'arbre: ça lui rappelait son enfance avec toute sa famille. Ce n'était pas grand chose mais la motivation lui avait manqué pour faire plus.

 

Il était 18 heures, trop tôt pour festoyer mais Tom supportait mal le silence qui régnait dans sa seule et unique pièce. Alors il parcourut la playlist des films et se décida pour un conte merveilleux, une histoire où un portail amenait les enfants dans un monde magique, Tom adorait ces histoires car au fond il était un enfant, son âme était restée pure et innocente.

Mais il n'avait personne pour partager ça.

Il remonta son plaid sur lui, posa confortablement sa tête sur un coussin et allongea ses longues jambes sur la table basse devant lui. Il avait sortit un sachet de cacahouètes en amuse bouche. Il repensa au vieil homme, il comprenait que les yeux des enfants se remplissent d'étoiles à l'idée de recevoir plein de cadeaux mais Tom était un adulte et c'était un peu cruel de lui faire croire qu'un souhait pouvait se réaliser. Parce que malgré tout Tom ne pouvait pas s'empêcher d'y croire un peu.

 

Il soupira:" Cet homme devait avoir trop bu et puis il a du me croiser et croiser les gamins, il a juste une bonne mémoire, voilà tout!" s'expliqua le dreadé rationnellement alors que le film commençait enfin.

 

Il se laissa porter par l'histoire et se sentit déjà plus dans l'esprit de Noël, la neige tombait dehors, et il était presque 20 heures à présent et son estomac avait faim et puis il était quand même fatigué et avait passé l'âge d'attendre minuit.

Alors il alla mettre le four en marche et réchauffa sa purée tout en réfléchissant au second film qu'il s'offrirait. Il avait abandonné de jeter un oeil à son téléphone, il le ferait demain, sur que ses amis lui laisserait des tonnes de messages contrairement à ses parents et c'est ce qui lui faisait le plus mal.

Il sortit des couverts et du sopalin installa tout cela sur la table basse devant l'écran, un acheté d'occasion à une brocante: Tom se procurait énormément de choses dans les brocantes et les friperies, il pouvait négocier et parfois tomber sur des perles qu'il n'aurait jamais eu les moyens de se payer autrement, dont cet écran plat hd de 50 pouces en parfait état à 20 euros, le bonhomme voulait juste s'en débarrasser, une aubaine.

 

Le deuxième film débuta et cette fois il s'agissait d'un père qui devait absolument trouver le jouet dernier cri que lui réclamait son fils qui ne voulait rien d'autre et bien sur il s'y prenait au dernier moment, un film comique et plein de bons sentiments.

Tom prit son temps pour déguster les plats, il avait plus l'habitude de pâtes, de riz, de blé ou de pommes de terre... et le générique défila et le dreadé n'avait pas envie d'aller se coucher pour autant. Il décida de zapper et resta sur un zapping, et au fur et à mesure des gags ses yeux se fermaient.

La journée avait été longue car Tom s'était longuement baladé, profitant des vitrines animées des magasins, il avait été jeté un oeil dans les rayons jouets de ces mêmes grands magasins, il s'était offert une gaufre et l'avait dégusté dans le parc puis sur le retour avait croisé ce drôle de personnage.

Et pour une raison inconnue il ne cessait d'y penser comme si sa mémoire tentait de lui faire se souvenir de quelque chose. Mais c'était trop loin et trop flou.

Et puis il s'endormit.

 

 

"Hey hoooo!" appela une voix mais Tom remonta son plaid sur lui, il était si fatigué.

Mais on lui pinça la joue et le dreadé sursauta:" Ahhh!"

Et puis il réalisa: quelqu'un était rentré chez lui! Tom sursauta, bondit du canapé et détailla l'intrus. Il était grand, fin et avait un visage incroyable avec de grands yeux brillants plein de malice et un sourire éclatant. Et il était habillé tout en vert: un collant vert, un bonnet vert et c'était si étrange.

 

"Qui es-tu?" demanda Tom encore sous le choc.

"Bah un lutin!" répondit le jeune homme comme si c'était évident.

 

Un lutin? Est ce que le père Noël lui avait envoyé un lutin? Ce n'était pas possible. Tom se frotta les yeux mais non, il y avait bien cet être étrange dans son salon, c'était juste .. et la créature éclata de rire.

 

"C'est une blague Tom, je suis ton voisin d'en face pardi! Mais à chaque fois que je te vois, t'es toujours pressé, y'a jamais moyen d'en caser une, poufff, t'es plus rapide que le vent alors je me suis dit qu'il fallait que je vienne et joyeux Noëlllllll!" chanta l'inconnu en bougeant les mains.

 

Et quelque chose sur ses manches se mit à faire du bruit. Tom se détendit même si ce gars avait l'air bizarre, il ne semblait pas méchant et puis il était vraiment magnifique. Pressé, c'est juste qu'avec ses études et son boulot il n'avait pas trop le temps de draguer. Tom gratta sa nuque et yeuxta la pendule, il était minuit pile.

 

"Et tu es rentré comment?" voulut savoir Tom inquiet que quelqu'un ne possède une clé de chez lui.

"Bah t'avais pas fermé alors j'ai tenté ma chance, bon tu viens là! Au fait je m'appelle Bill!" et Bill le tira par la manche et le traîna dans l'appartement à l'autre bout du palier.

 

C'était beaucoup plus grand et, il y avait des adultes, des enfants qui couraient dans tout le sens, une dame vêtue de rouge et un bonnet s'avança vers lui avec un grand sourire.

 

"Bienvenue jeune homme."

 

Tom cligna des yeux, est ce qu'il rêvait? Une table était dressée avec des tonnes de plats et Tom regretta d'avoir déjà mangé. Bill ricana en comprenant le dilemme surtout que sa mère tenait à ce que tout le monde s'engraisse pendant les fêtes.

 

"Fallait pas manger si tôt et puis j'ai pensé à toi un peu tard aussi, d'habitude on prend un sdf avec nous mais on n'en a pas trouvé ce qui est étrange d'ailleurs, d'habitude y'en a plein alors j'ai tenté ma chance avec toi!"

"Oh!" s'exclama Tom, cette explication était si étrange, comme le reste d'ailleurs.

 

On l'installa à la table avec toute la famille et Bill s'installa à sa droite et Tom remarqua à quel point il parlait vite et tout le temps. Il apprit que son voisin suivait des cours à la même fac que lui sauf qu'il avait opté pour des études de lettres et qu'il adorait dessiner aussi.

Tom sourit et même si son ventre était rempli, il mangea un peu de tout, il parla un peu de lui, expliqua juste qu'il était en froid avec ses parents mais garda la raison pour lui. Mais Bill comprit à quel point ça peinait son invité.

Être seul a à peine 20 ans devait être dur à vivre au quotidien.

Les conversations fusèrent et Tom cru découvrir un autre univers car la famille de Bill était ouverte et abordait tout le sujets possible, ils plaisantaient et c'était tout le contraire de ses parents coincés.

 

"Et donc Mme Bertrand prétend que les humanistes ne sont que des beaux rêveurs et qu'ils se flattaient l'ego entre eux, genre entre nobles et tout et c'est tellement faux! Léonard de Vinci par exemple, il a fait avancer la médecine, ce gars était un génie et il méritait qu'on le finance, comment cette prof peut rabaisser son importance!" s'énervait un peu Bill cause des coupes de champagne sûrement.

"Je pense qu'elle n'a pas saisit l'idée de l'époque, qu'elle n'a pas comprit à quel point apprendre et comprendre et diffuser le savoir était important pour faire évoluer nos civilisations et nos schémas de pensée." lui répondit Tom.

"Exactement!" s'exclama Bill, t'as vu maman il est super intelligent notre voisin, il faut l'inviter plus souvent!"

 

Simone, la maman éclata de rires, car si Bill s'était entiché de Tom, celui ci n'avait guère d'espoir de lui échapper, son fils était une telle pile électrique et quand il avait une idée en tête, impossible de l'en dissuader.

 

"Et tu dors à la maison ce soir, tu restes avec nous hein Tom?" supplia Bill avec des yeux larmoyants.

"Euh et bien, je ne sais pas." bredouilla-t-il en se tournant vers les parents de Bill.

"Tu es le bienvenue ici, si y'a de la place pour 10, y'en a pour 11!" le rassura le papa.

"Et je te ferais une place dans mon lit t'inquiète pas, je vais pas te sauter dessus ni rien mais bon y'a pas d'autres endroits en même temps."

"Bill!" le gronda Simone, elle ne voulait pas que Tom prenne peur, parfois Bill était un peu trop entreprenant.

"Quoi il est super mignon et je suis qu'un pauvre mortel!"

"Bill est amoureux, na na na l'air!" chantonna le petite cousine de 7 ans prénommée Sarah et le brun rougit un peu.

"Dis pas n'importe quoi, il faut connaître la personne avant d'être amoureux!"

"Mais t'as un dessin de lui!" trahit la petite Sarah et Bill rougit encore plus.

"Je dessine des tas de gens je te signale, je t'ai dessiné et c'est pas pour ça que je suis amoureux de toi!" et la gamine grimaça.

"Moi je veux pas me marrier avec toi, parce que je veux pas d'un mari avec du rouge à lèvre!" bouda Sarah et Tom sourit.

"Les enfants racontent vraiment n'importe quoi, tatie tu devrais vraiment lui couper la langue."

"Je pense que tu es celui qui a la langue la plus pendue." et Bill roula des yeux, si tout le monde était contre lui aussi.

 

...

 

Le repas s'était passé joyeusement, et Tom avait le coeur plein de chaleur, ce n'était pas sa famille mais ces gens l'avaient accueilli chez eux et Bill était plein de gentilles attentions pour lui, quand il avait vu qu'il calait sur le morceau de dinde farcie trop gros, il avait piqué le morceau de son assiette pour le donner au chien. Et puis il chuchotait des tas trucs sur sa famille comme si s'agissait de grands secrets et Tom adorait ça.

 

"Bill, merci de m'avoir invité." Souffla Tom une fois que c'était plus calme, que les petits furent couchés et que la famille fut dispersée à droite et à gauche.

 

Les parents déposèrent les cadeaux au pied du sapin et Bill lui sourit et ce sourire rendit Tom encore plus heureux, si bien qu'il ne pu que lui rendre.

 

"Laisse ça me fait plaisir et en plus d'être beau, t'es intelligent et sensible... dis moi que t'es gayyyy!" supplia Bill avec ses yeux de biche et Tom éclata de rires.

"Je suis gay." lui répondit Tom complètement amusé et Bill frappa son bras.

"Ne sois pas si gentil avec moi."

"Mais je le suis vraiment, c'est même à cause de ça que ma famille ne me parle plus." lui avoua Tom tristement et Bill écarquilla grand les yeux.

"Merde! Je suis désolé."

"C'est la vie."

 

Et sans prévenir Bill le prit dans ses bras pour un câlin, il sentit l'étreinte et ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas eu ce genre d'attention alors il ferma les yeux, posa sa tête sur l'épaule de Bill et passa ses bras autour du corps fin et Bill sentait si bon.

Puis ils se détachèrent et le sommeil rattrapa Tom pour la seconde fois de la soirée, il était tard à présent et Bill lui fit la moue.

 

"Dodo?"

"Oui."

 

Bill prit à nouveau son bras et l'entraîna dans sa chambre. Ils avaient assez de chambres d'amis pour tout le monde donc ils se retrouvèrent seuls et Tom se sentit intimidé et gêné, car d'habitude il dormait en boxer et puis pour être honnête depuis Marc il n'avait dormi avec personne, cette fâcheuse histoire l'avait complètement refroidi.

 

"Je te prête un truc ou tu dors tout nu?" quémanda Bill et Tom le fixa pour savoir si il était sérieux.

Bill rigola devant sa tête:" Je plaisantais hein quoique..." finit Bill en faisant trainer son doigt le long de son bras.

 

Mais il daigna prêter un pyjama à son invité et Tom fut rassuré pas que Bill ne lui faisait pas envie mais il ne se sentait pas prêt, bien sûr qu'il avait eu des aventures rapides et sans lendemain, en boite de nuit mais il avait arrêté: il voulait quelqu'un pour partager les moments agréables de la vie, le sexe n'était pas quelque chose d'assez satisfaisant et rendait Tom encore plus misérable.

 

Bill se glissa sous la couette et Tom le rejoignit. Bill éteignit la lampe et se colla contre Tom.

 

"Ca te dérange pas?" demanda quand même le brun, il ne voulait pas que Tom se sente mal à l'aise.

"Non." , à vrai dire avoir un corps chaud contre lui le rassurait.

 

Ses paupières se fermèrent et il remercia silencieusement le père Noël de lui avoir offert ce Noël.

 

...

 

Le lendemain quand il s'étira le lit était vide et froid, Bill n'avait rien fait de bizarre comme le déshabiller alors tout allait bien. Il s'étira, se frotta les yeux et s'acclimata à la pièce. Il se souvint de la soirée et sourit. Il espérait que Bill ne l'oublierait pas après.

Puis ses yeux tombèrent sur un portrait accroché au mur, un portrait de lui au crayon et il était si réussi, et Tom se trouvait vraiment beau dessus, l'artiste avait démesurément embellit la réalité.

La porte s'ouvrit et Bill l'accueillit avec ce même sourire éclatant que la veille.

 

"Ah, tu l'as vu?"

"Il est magnifique. J'ai du mal à croire que c'est moi."

"Et bien si en fait, tu passes pas assez de temps devant le miroir toi!"

 

"Alors la salle de bain est au bout du couloir et on mange dans une heure, là les enfants sont en train de mettre le bazar avec leurs cadeaux, on les laisse jouer un peu avec avant de passer à table."

"Avec tout ce qu'on a mangé hier?" s'étonna Tom, lui en avait assez pour 3 jours.

"Bah nous, on a toujours faim alors on mange beaucoup, mais c'est pas grave hein si tu manges juste un peu, de toutes façons on va terminer les plats de la veille, ils en prévoient toujours trop!"

 

Bill lui montra la direction pour la salle de bain et Tom s'y réfugia. Il avait besoin de réfléchir et d'un peu de temps pour assimiler tout ça. Bill avait été là à essayer de lui parler tout ce temps? Et lui n'avait rien vu.

 

"Tu es un idiot Tom!" se reprocha-t-il alors que le jet s'écrasait sur son corps.

 

Puis un sourire s'étala sur son visage, car même si Bill était spécial, il lui redonnait envie de plein de choses.

 

...

 

La journée se passa tranquillement, Bill avait offert ses chocolats suisses à Tom et Sarah avait voulu lui donner une de ses poupées et toute la famille avait éclaté de rires. La petite avait vraiment voulu offrir un cadeau à Tom car lui n'avait aucun paquet avec son nom dessus.

Tom se baissa à son niveau.

 

"Je te remercie beaucoup Sarah mais je crois qu'elle préfère s'amuser avec toi, moi je suis un garçon et elle s'ennuierait beaucoup avec moi."

"Mais j'ai pas de camion à te donner."

"C'est pas grave, tu vois je suis ici avec toi et ta famille et pour moi c'est déjà un énorme cadeau." expliqua le blond et la petite lui sourit avant de sauter dans ses bras.

 

Tom la câlina un moment et quand la petite s'éloigna elle dit à tout le monde:" Il est trop gentil votre voisin!"

"Mais c'est pas le tien na na la l'air!" répondit Bill puérilement.

 

Il avait renfilé son costume pour l'occasion, Sarah lui tira la langue mais Bill rigola, il adorait les enfants. Le temps fila vite et même si demain était dimanche, c'était fini. Les invités s'en allaient les uns après les autres et Tom devrait retourner dans son petit studio.

Tout le monde se fit des embrassades avec des promesses de se revoir très vite, parce qu'ils étaient une famille unie qui n'attendait pas les fêtes pour se réunir, et ce mot, le mot "famille" prenait tout son sens avec celle de Bill.

 

"Et bien je vais vous laisser aussi." souffla Tom, il refusait de s'imposer plus.

"Quoi! Maman! On a encore tellement de nourriture et il me tient bien chaud la nuit en plus!" s'exclama Bill d'un ton suppliant, comme si l'argument était acceptable.

 

Son père ébouriffa les cheveux de son fils exubérant, Simone et lui avaient bien saisit que leur fils craquait complètement pour le beau blond, et puis de savoir ce jeune homme seul au bout du couloir le reste du week end ne les enchantait pas.

 

"Tu peux rester Tom sinon Bill risque de déménager."

"Han! T'exagères pas un peu quand même!" rétorqua le brun.

 

Mais Tom était heureux, Bill avait envie qu'il reste, quelqu'un avait envie d'être avec lui et ça suffisait au bonheur de Tom.

 

 

"Mais si je te dis qu'il était là!" rouspeta le brun.

 

Ca faisait une bonne heure qu'ils longeaient la rue commerçante en long, en large et en travers et Tom était fatigué de ses allées et venues incessantes.

 

Un an était passé et Noël revenait mais cette fois ci Tom n'était plus seul pour le fêter. Bill avait très vite bouleversé sa vie. Il était arrivé comme une bourrasque passant tout son temps dans son mini studio et puis son proprio avait voulu récupérer l'appartement et Tom avait cru que ce serait la fin. Il n'avait pas trop d'argent et retrouver un logement aurait été compliqué mais les Trumpers.. ces gens l'avaient accueilli chez eux. Il avait déménagé dans sa nouvelle famille, ces gens avaient un coeur en or, ils avaient tant insisté et Bill avait même pleuré, ne plus avoir Tom tout le temps avec lui aurait été un tel déchirement et devant les larmes de son petit lutin: le blond avait craqué. Et puis il ne voulait pas être seul à nouveau.

Il avait tout de même émis une condition non négociable: la participation aux dépenses. Mais ça lui permettait de faire moins d'heures au restaurant et de dégager du temps pour ses études et pour Bill.

Sa vie était plus belle, il avait un foyer et un petit ami complètement amoureux, un peu fou et farfelu mais peu importait.

 

"Bill, il ne se montrera que le 24." tenta de le raisonner Tom.

 

Car Bill recherchait activement le Père Noël, lui aussi l'avait rencontré l'année dernière mais une semaine avant Tom et il avait juste souhaité que son voisin le remarque. Et c'était arrivé et Bill voulait absolument le remercier en personne.

 

"Oh oh oh!" s'écria une voix et Bill sauta de joie.

"Père Noëllllll!" cria Bill en courant vers le vieil homme qui était apparu comme par magie au bout de la rue.

 

Tom le rejoignit, il s'agissait bien du même que l'an passé même si Tom avait du mal à se souvenir d'exactement son visage. Ses traits n'étaient pas aussi précis qu'il l'avait espéré, c'était si étrange qu'en un an il puisse oublier une chose si importante, les enfants de l'an dernier avaient oublié aussi et pas Bill.

 

"Grâce à vous, Tom et moi on est ensemble et c'est le plus beau cadeau que j'ai eu de toute ma vie."

Le vieil homme sourit:" Bill, tu es un enfant au grand coeur et tu es à nouveau sur ma liste cette année."

"Oh.. vraiment… mais je ne sais pas…" murmura Bill sous les yeux confiants du père Noël puis ceux de Bill se mirent à briller.

"Je souhaite que la famille de Tom et la mienne soient réunis pour Noël."

 

Et le vieil homme sourit, Bill était l'un de ses préférés, il était si généreux, si enthousiaste pour tout ce qu'il entreprenait et il croyait profondément en l'être humain et ne voyait que les bons cotés de tout le monde: Bill était magique et le Père Noël gardait un oeil sur lui toute l'année et protégeait ce coeur si pur. Et c'est aussi pour cela qu'il avait mis Tom sur son chemin.

De l'amour passa dans ses yeux et Bill lui en envoya dix fois plus, Bill était un ange, il ne pouvait que l'être.

 

"C'est un très beau voeu." approuva-t-il avant de se tourner vers le blond.

"Tu es sur ma liste aussi."

"Oh.."

 

Bill venait de souhaiter ce qu'il lui tenait le plus à coeur, il gratta sa nuque et posa ses yeux sur son magnifique petit ami qui irradiait de bonheur et de vie. Sa présence enchantait Tom à chaque seconde et rendait sa vie comme un rêve merveilleux et il su.

 

"Je souhaite que Bill soit heureux pour toujours."

Le Père Noël sourit:" Et bien vous serez exaucé! Oh oh! Oh!" s'écria le vieil homme qui se mit à rire.

 

Puis il siffla et le traîneau arriva, et Tom ne l'avait vu garé nulle part, ne l'avait pas vu arrivé non plus mais les gens ne semblaient pas réagir, comme si tout était normal alors que ça ne l'était pas. Bill secoua la main.

 

"A l'année prochaine."

"A l'année prochaine les garçons." Répondit le Père Noël mais la voix était comme lointaine et puis le traîneau s'éclipsa.

 

Tom le scuta et comme l'année précédente, il rejoignit le ciel avec un sillage scintillant à sa suite.

 

"Bill, ça n'est pas vraiment le Père Noël?" douta Tom, tout cela était trop inexplicable.

"Bah si, tu penses que c'est qui sinon?"

"Mais...comment c'est possible?"

 

Bill cligna des yeux comme si son petit ami parlait une autre langue, c'était juste le Père Noël, il était un peu de la famille, bon okay il ne le voyait que quelques minutes dans l'année mais il le sentait veiller sur lui le reste du temps et puis il était occupé aussi, il y a avait tellement d'enfants sages dans le monde et malgré les lutins qui l'aidaient, c'était quand même un sacré travail très prenant et Bill ne pouvait que le comprendre: il ne pouvait pas être égoïste et se l'accaparer, d'autres comptaient sur lui.

 

"Comment ça?" l'interrogea Bill.

"Mais.. il ne peut pas connaître tout les enfants de la terre Bill! Comment il ferait et puis il ne peut pas tous leur rendre visite! Tu imagines?" continua Tom.

"Mais il est pas tout seul et puis il ne fait pas tout en une nuit non plus! Et il dort tout l'été, pour ne pas avoir à dormir en hiver. Ensuite il vérifie les listes des cadeaux, et tu penses bien que les listes sont triées par les lutins d'abord. Après il fait deux tas, celui des enfants sages et les autres et ca fait un bon triage déjà. Et puis il y a les autres enfants ceux qui croient mais qui ne font pas de listes, ceux là, il est obligé de venir les voir. Mais moi j'ai été malin, une année j'ai souhaité le rencontrer en vrai et il est venu me voir." Expliqua Bill avec une voix chantonnante.

"Bébé, ce n'est pas très gentil de te moquer de moi?" tenta Tom, mais il n'était plus si certain que ce soit un mensonge car Bill semblait y croire si fort.

"Mais je me moque pas! "

"Et les enfants comment il peut tous les connaître?"

"Mais c'est son truc, il est né en même temps que les rêves et les enfants rêvent de lui et le Père Noël se souvient de tout les rêves des petits enfants parce qu'il est magique."

"Est ce que tu veux dire que l'on rêve chaque fois qu'on le voit?"

 

Tom était complètement paumé, parce quand il avait cherché la vérité, coca cola avait été l'inventeur du mythe retravaillé de Saint Nicolas. Bill frappa son bras en sifflant un stupide Tom.

 

"Un enfant a rêvé un nuit du Père Noël et le Père Noël est né. Depuis d'autres enfants rêvent et ensuite beaucoup oublient." Expliqua Bill d'une voix calme.

 

Et Tom ne pouvait pas nier ça, il oubliait, l'homme s'effaçait lentement mais sûrement de sa mémoire sans qu'il ne puisse rien y faire.

"Mais toi tu n'oublies pas."

"Parce que je ne veux pas oublier et que je rêve."

"Alors le Père Noël existe réellement et j'aurais ma famille au réveillon?"

 

Bill hocha la tête avec un sourire, c'était si improbable mais Tom se promit que si sa famille était là pour lui cette année alors il rêverait aussi pour ne jamais oublier.

 

...

 

Tom était nerveux et guettait le moindre bruit ou sons provenant de l'entrée C'était stupide parce qu'il n'avait reçu aucun signe de vie de ses parents depuis 2 ans maintenant. Rien: ni une lettre, ni un sms: le néant total. On était en plein après midi du 24 et la famille de Bill commençait à envahir les lieux.. Les tantes, les oncles, les neveux, les nièces, les grands parents le saluèrent comme l'un des leurs et Tom oublia sa famille, il préférait se concentrer sur le positif et Bill avait été son meilleur cadeau, il était comblé d'être avec lui et sa famille, la solitude était loin à présent.

Il avait aidé Simone à cuisiner le repas pour le soir et jouait à présent avec les enfants, avec des légos, il leur inventait des histoires et il pouvait sentir le regard de Bill le couver et quand Bill riait à ses bêtises, son ventre se tordait agréablement. Et cette année il neigeait à nouveau, les enfants devaient rêver de neige.

 

Les heures passèrent et ils dressèrent la table dans un joyeux brouhaha. On plaçait les enfants à un bout pour ne pas qu'ils s'ennuient avec les conversations des adultes, et puis ils s'installèrent. Simone et sa soeur apportèrent les entrées: du saumon fumée, du foie gras, des escargots, les hommes se battaient avec les huîtres.

Oui, Tom avait aussi prit du poids en un an mais il faisait du sport pour compenser. Et Bill l'aidait bien à perdre des calories, il était vraiment insatiable de ce côté là.

Les conversations allaient bon train, tout le monde y allait de sa petite anecdote, l'ambiance était joyeuse et festive.

 

Simone se leva pour sortir la dinde du four et en passant près de l'entrée; elle entendit quelqu'un sonner plusieurs fois. Curieuse, elle se dirigea dans l'entrée, vérifia par prudence dans l'oeil de boeuf et ouvrit au couple qui se présentait chez elle.

 

"Excusez nous de vous déranger le soir du réveillon mais nous recherchons notre fils Tom Kaulitz, et la femme montra une photo du jeune blond, j'ai vu son nom inscrit sur votre boite aux lettres et j'espérais que vous pourriez nous renseigner."

 

Simone cligna des yeux longuement. Tom lui avait raconté toute l'histoire et cette visite était si inattendue. Elle se retrouvait dans une situation délicate. Elle ne pouvait pas décider à la place du jeune homme! Mais le couple paraissait frigorifié et leurs yeux la suppliaient de ne pas les laisser dehors sans savoir.

C'était le soir de Noël et ces gens paraissaient plein de regrets.

 

"Ecoutez, Tom vit avec nous actuellement et j'ignore si il veut vous voir. Est ce que vous pouvez attendre dans l'entrée?"

 

A ses paroles la femme pleura dans les bras de son mari, et Simone su que ces gens regrettaient leur choix, elle su qu'ils étaient sincères, elle su que Tom aurait une famille à nouveau si il le souhaitait. Ils avaient du le chercher un long moment et Mme Kaulitz craquait totalement. Le coeur de mère de Simone avait vraiment envie de la réconforter mais elle se souvint que ces gens avaient jeté leur enfant dehors...

 

"Merci." La remercia Mr Kaulitz alors que Simone se décala pour les inviter à entrer.

 

Tom riait comme tout les autres aux blagues de l'oncle Frankie, il était un vrai bout d'entrain et chaque année il avait une tonne de blagues à raconter, impossible de savoir où il les dénichait mais il faisait pleurer de rires toute la tablée. Simone s'avança vers lui et posa ses mains sur ses épaules.

 

"Tom, je peux te parler une seconde?" lui demanda Simone doucement.

 

Bill sauta de sa chaise dans l'intention de le suivre et Simone ne l'en empêcha pas, son fils saurait réconforter son petit ami qui allait recevoir un vrai choc. Ils se retrouvèrent dans le bureau juste à coté du salon.

 

"Voilà, des gens ont sonné à la porte et ils avaient une photo de toi."

Bill avec un grand sourire:" Ce sont ses parents, je suis sur que ce sont eux! Le Père Noël a dit qu'il les amènerait à Tom pour Noël!" chantonna Bill.

"Chéri, le Père Noël n'existe pas!" le gronda Simone avec des gros yeux.

 

Tom, lui, resta muet et suspendu aux lèvres de Simone, attendant de savoir si oui ou non: il s'agissait bien de ses parents et si c'était le cas: il était obligé de croire au Père Noël car personne d'autre n'aurait pu lui offrir l'amour et lui rendre sa famille, et à chaque fois le soir du réveillon!

 

"Mais tu as raison, il s'agit bien de tes parents, enfin je ne les connais pas donc.. mais ils avaient l'air de regretter leur choix."

"Mes parents sont là?" demanda Tom pour être sûr d'avoir bien entendu.

"Oui Tom, ils attendent dans l'entrée."

"Et bah ils peuvent manger avec nous! Ils doivent mourir de faim si ils t'ont cherché toute la journée." proposa Bill naïvement.

"Mais Bill! Je les ai pas vu depuis 2 ans et ils me hurlaient dessus la dernière fois que je les ai vu et c'est vrai je voulais les revoir mais maintenant je, je ne sais plus."

"Tom: c'est Noël et ces gens ont fait une terrible erreur mais je sais que tu as le coeur assez grand pour leur pardonner." souffla le brun les yeux brillants.

 

Tom tomba dans le fauteuil, il avait besoin de reprendre ses esprits, tout ce temps il n'avait souhaité que sa famille à nouveau et ça arrivait ici et maintenant.

 

"J'arrive pas à croire que le Père Noël existe vraiment!" Souffla le blond.

"Je vois que Bill t'a contaminé avec cette idée farfelue."

 

Puis Tom sourit, sa mère était là, son père était là. Il se redressa et sourit à Simone.

 

"Ils peuvent vraiment rester?"

"Bien sur Tom."

 

Et le blond se rendit dans l'entrée et sa mère en larmes s'avança vers lui:" Oh, on est tellement désolés, si tu savais comme on a regretté.. Tu es si beau!"

 

Et Tom la prit contre lui complètement ému. Et son père son joignit au câlin général en pleurant à son tour et répétant qu'il était désolé. Ils avaient été égoïstes et ignorants et puis ils s'étaient rendus compte que ce n'était pas important, que ce qui était important est que leur petit Tommy soit heureux.

Tom pleura aussi.
 

Tom pendant l'étreinte pensa au vieil homme rouge une seconde et souffla un merci venant du plus profond de son coeur et il ouvrit ses yeux quelques secondes sur la petite fenêtre qui donnait dehors et une pluie d'étoile scintillantes apparut.

 

Une voix lointaine lui cria:" Oh Oh Oh Joyeux Noël mon garçon!"

 

 
**********************
 
C'est mon cadeau de Noel un peu en retard XD
J'espère que vous avez aimé
 
Oh oh oh!!!! XD

Commentaires (14)

This comment was minimized by the moderator on the site

C'est une belle petite histoire.. J'ai vraiment aimé

 
This comment was minimized by the moderator on the site

merci beaucoup XD
j'avais envie d'une histoire naive XD

 
This comment was minimized by the moderator on the site

C'est très mignon mais un peu trop 'guimauve' pour moi..
Mais encore une fois, j'adore le personnage de Tom
Beau boulot !

 
This comment was minimized by the moderator on the site

oui je sais mais j'ai un fond guimauve et c'est Noel donc voilà XD
meci beaucoup

 
This comment was minimized by the moderator on the site

Merci:)
J'ai adoré ton OS de Noël, tout rose et guimauve comme j'aime!!

 
This comment was minimized by the moderator on the site

mais de rien XD
je voulais quelque chose de rose et positif XD

 
This comment was minimized by the moderator on the site

Hallo,
Ils sont trop mignons tous les deux. Et Bill en lutin vert, ça doit être beau à voir. Il est suffisamment farfelu pour qu'on ait droit à une photo comme celle-là un jour.
Bon, moi je vais commencer à faire quelques voeux au cas où...
Super...

Hallo,
Ils sont trop mignons tous les deux. Et Bill en lutin vert, ça doit être beau à voir. Il est suffisamment farfelu pour qu'on ait droit à une photo comme celle-là un jour.
Bon, moi je vais commencer à faire quelques voeux au cas où...
Super petite histoire pleine de magie et de poésie en tous cas.
Bizzz - kty
Et encore joyeux noël et bonne année

Lire la suite
 
This comment was minimized by the moderator on the site

Oui moi aussi j'imagine assez Bill en lutin avec sa petite folie intérieure XD et oui il faut y croire au Père Noel lol
merci à toi, ca fait plaisir de te lire à nouveau XD
et bonne année à toi aussi XD

 
This comment was minimized by the moderator on the site

Cette histoire était vraiment magique ! J'ai eu l'impression de redevenir une enfant pendant 5 minutes, ça m'a fait rêver Et j'imagine tellement un Bill un peu enfantin déguisé en lutin ! Bref merci pour cet Os, il m'a embelli la journée !

 
This comment was minimized by the moderator on the site

Mais j'écris pour vous faire évader et si ca peut vous faire du bien en plus alors je suis heureuse.
merci beaucoup pour tes mots, ils me touchent beaucoup.

 
This comment was minimized by the moderator on the site

J'adore toujours autant x)

 
This comment was minimized by the moderator on the site

merci XD

 
This comment was minimized by the moderator on the site

C'est trop mignon comme texte ! ♥
Je l'avais déjà lu mais visiblement pas commenté alors vu que je ne sais plus du tout ce que j'ai lu ou non, je me rattrape
Mais c'est vraiment le genre d'histoire qui fait du bien, toute choupi et sans prises...

C'est trop mignon comme texte ! ♥
Je l'avais déjà lu mais visiblement pas commenté alors vu que je ne sais plus du tout ce que j'ai lu ou non, je me rattrape
Mais c'est vraiment le genre d'histoire qui fait du bien, toute choupi et sans prises de tête, qui te réconcilie avec la vie.
Merci pour ça !

Lire la suite
 
This comment was minimized by the moderator on the site

Je suis contente qu'il te plaise.
Et bien bon rattrapage XD
oui j'avais envie de magie quand je l'ai écrit et je pensais pas qu'il tournerait vraiment de cette façon mais j'aime assez aussi.
Merci à toi.

 
There are no comments posted here yet

Ajouter vos commentaires

  1. Posting comment as a guest. Sign up or login to your account.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre emplacement